Aujourd’hui, la mer toute proche...

Aujourd'hui, la mer toute proche

éclabousse la fenêtre.

 

J’écris « aujourd’hui » à la date du jour,

dans mon agenda, pour bien marquer l’instant.

Je crois perdre la mémoire.

 

Cette nuit, l’ouragan entrait par les fenêtres

et il a couché par terre

toutes les chaises.

 

J’habite dans le ciel et j’ai honte,

je me cache. Quand je suis seule, alors seulement je

me sens libre de bouger

avec lenteur, de m'immobiliser

chaque fois qu’une pensée se construit en moi.

Mon regard se charge de nuages ; je me détends toute

il n’y a aucune raison de mourir tant que j’accède en moi

aux richesses des vies sauvages

que nous avons menées.

Bibliographical info

Andréane Frenette-Vallières, « Aujourd'hui, la mer toute proche... », Tu choisiras les montagnes, Le Noroît, 2022, p. 136.

 

Start here: