Les sèves et le sang

Je suis revenu des grands jardins

des chemins de sel aux horizons transparents

Ici-bas j’ai hurlé dressé le songe sous des carapaces d’or

Le cristal a gémi dans ma poitrine

mon âme survivante s’est retrouvée en ses forêts

  Je suis l’oracle de l’hirondelle et la mésange en hiver

   la mélodie opaline des oiseaux chanteurs

 

   Je n’ai pas de voix ma voix est le silence

   Je chante ce silence qui occupe mon île

 

        J’ai bu des oasis

        J’ai levé le silence des territoires

 

        J’ai pénétré sous la ficelle des océans

 

         Fais de moi ce que tu veux

         si tu en as la mauve permission

 

         Je reviendrai en moi un cygne chanté

   Amour vérité

 

   plus grands que soleils rouges même l’ombre de la cendre

   se retrouve en vos grottes

 

   Le réel parmi mes steppes est la pavane de l’être

   le moment bruissant un bal de lumière

 

         J’ai vu de blancs sosies derrière les barricades des

         papillons croisés

 

          embrassé des sphères le sombre creusement

 

          Ta voix est ma voix rose

          Je me l’approprie comme on s’approprie la pluie

Années
3e sec. au cégep/9e à 12e année
Pour aller plus loin
  1. Il y a deux mots qui reviennent souvent dans ce poème et qui le définit. Lequels?
  2. Ils sont en contradiction l’un avec l’autre. Pouvez-vous dire pourquoi?
  3. On parle de musique et on fait référence à des couleurs. Repérez-les, notez-les et appréciez comment l’auteur les a mis en juxtaposition pour créer des effets.
  4. Le poème présente plusieurs métaphores et de jeux de mots. Aident-ils à la compréhension du texte ou les inhibent-ils au contraire?
  5. Il n’y a aucune ponctuation tout au long de ce poème. En le lisant, parvenez-vous à y mettre les vôtres?

 

Activité d’écriture :

À partir de ces trois strophes, construire un poème autour de ces idées :

 « J’ai bu des oasis

J’ai levé le silence des territoires

J’ai pénétré sous la ficelle des océans »

 

Section « Pour aller plus loin » rédigée par
Bibliographical info

François Baril Pelletier, «Les sèves et le sang», Les gorges fiancées, Éditions David, 2019, p. 13

Start here: