Biography

Roger Stéphane Blaise est triple bachelier en cinéma à l’UQAM, en archivistique/histoire/littérature à l’Université de Montréal et en intelligence d'affaires au HEC. Il a fondé en 2008 la maison d’édition Maldoror, où il a publié des recueils d’aphorismes sous le pseudonyme de Dali Lama, dont Le secret des Évidences, Parle Ment Taire, Jamais dire J'amais, un essai sur la poésie intitulé Géométrie Accidentelle du Hasard Objectif, ainsi que quatre recueils de poésie de poche : Les 101 nuances de poésie; Proust-it; Au Café des Poètes et Anamorphose.

Invité depuis 2008 au Marché de poésie de Montréal et à celui de Paris, où il a présenté son premier recueil, Le Refuge Global, gagnant du Prix de poésie des Franco-fêtes la même année. Ses aphorismes ont attiré le micro du communicateur Gilles Proulx et ses poèmes, celui de Claudine Bertrand à Radio Centre-ville.

Il est présentement commissaire fondateur des Dix heures de poésie de la Nuit Blanche à Montréal et du Concours de poésie Antidote commandité par Druide informatique.

RSB prépare l'ouverture du Café des poètes et du Saloon de la Littérature pour 2024. 

 

« Fraternellement, c’est très courageux pour mon p’tit neveu de publier des livres qui trouvent difficilement preneurs et qui s’attirent plusieurs ennemis. » – Raymond Lévesque, auteur-compositeur 

« RSB est un poète dont le point de vue est bien en marge ! » – Dany Laferrière

« RSB est clairement l’homme de la citation ! » – Hélène Beaulieu, animatrice culturelle à la SRC

« Au Festival de la poésie de Montréal, RSB fut ma découverte littéraire de l’année 2011. » – Jean-François Crépeau, Lettres Québécoises

« Une écriture très imagée avec une teinte de lucidité décapante. » – Claudia Larochelle, Lire sur ARTV

« Je suis “nietzchéemment” surprise par la poésie de RSB » – Maya Ombasic, UNEQ

« La poésie de Roger Stéphane Blaise est belle, car elle sonne vrai et vise juste. » – Martin Thibault, le Poète de la Cité

 

RSB | Maldoror (editionsmaldoror.blogspot.com)

Micro-interview

Did you read poetry when you were in high school? Is there a particular poem that you loved when you were a teenager?

« À celle qui est trop gaie », de Charles Baudelaire

 

Ta tête, ton geste, ton air

Sont beaux comme un beau paysage ;

Le rire joue en ton visage

Comme un vent frais dans un ciel clair.

 

Le passant chagrin que tu frôles

Est ébloui par la santé

Qui jaillit comme une clarté

De tes bras et de tes épaules.

 

Les retentissantes couleurs

Dont tu parsèmes tes toilettes

Jettent dans l'esprit des poètes

L’image d'un ballet de fleurs.

 

Ces robes folles sont l’emblème

De ton esprit bariolé ;

Folle dont je suis affolé,

Je te hais autant que je t’aime !

 

Quelquefois dans un beau jardin

Où je traînais mon atonie,

J’ai senti, comme une ironie,

Le soleil déchirer mon sein ;

 

Et le printemps et la verdure

Ont tant humilié mon coeur,

Que j’ai puni sur une fleur

L’insolence de la Nature.

 

Ainsi je voudrais, une nuit,

Quand l’heure des voluptés sonne,

Vers les trésors de ta personne,

Comme un lâche, ramper sans bruit,

 

Pour châtier ta chair joyeuse,

Pour meurtrir ton sein pardonné,

Et faire à ton flanc étonné

Une blessure large et creuse,

 

Et, vertigineuse douceur !

À travers ces lèvres nouvelles,

Plus éclatantes et plus belles,

T’infuser mon venin, ma soeur !

 

When did you first start writing poetry? And then when did you start thinking of yourself as a poet?

Dans un projet d’édition en démarrage d'organisme culturel au HEC de Montréal

Reconnaissance par le Mouvement Parlons Mieux (concours de poésie)

Invitation à écrire un poème rendant hommage à Raymond Lévesque

Invitation au Marché de la poésie de Montréal et de Paris à partir de 2008

What do you think a poet’s “job” is?

Donner le sens au mouvement

D’une spirale volontairement en retard

Vers une issue, nulle part, bien ailleurs

Où se marque lentement et autrement

Le nom de l’incident devenu l'instant

D’un regard résistant à l’indicible

If you have a poem in our anthology what inspired you to write it?

 

 

 

If you had to choose one poem to memorize from our anthology, which one would it be?

« Sortez du deux » de José Acquelin

 

Publications

Poem title(s)
Spirale (l’infinitif hommage à Préfontaine)
Title
Le Refuge Global
Publisher
Maldoror
Date
2007
Publication type
Book
Title
Les 101 nuances de la poésie
Publisher
Maldoror
Editors
Maldoror
Date
2016
Publication type
Book
Poem title(s)
La règle du Djeu (Tiré du recueil intitulé Anamorphose)
Title
Revue Possibles (Volume 44, Automne 2019)
Editors
Anatoly Orlovsky / Claudine Vézina
Date
2019
Publication type
Periodical/Magazine
Start here: