Absurde

Le skatepark des clowns

Attention à ta tête

attention à tes coudes

soyons alertes car nous entrons

en haut lieu de perdition

un endroit assez effrayant pour que Günter

n’y ait jamais mis les pieds

nous arrivons désormais

au skatepark des clowns.

 

Chaque après-midi

pirouettent les perruques

et s’écrasent les nez

toutes les débarques sont permises

et se font trébucher entre elles à la longue

tu remarqueras là-bas

L’un et l’autre papillon éléphant sont trompés

L’un et l’autre papillon éléphant sont trompés

Voyageurs votre train est plus long que le quai

Comment descendre de là trouver la voie la pente

Assez douce pour la vie et même à remonter

Tu traces sur la vitre embuée tes hiéroglyphes

Tes codes secrets astuces tes si si fragiles scies

De n’être pas allée aux jonquilles avec qui

Dans une vie antérieure à dos de pachyderme

Un superfétatoire pétale au bout du nez

Énorme légèreté solitudes longitudes

Chemins de fer forgés de transports sans moyens

Votre état nous inquiète

nous aimerions vous faire du bien

vous offrir à nos frais

une journée de rêve

 

voyage payé par le poème tout compris

des ortolans de l’eau turquoise

cocotiers ventilateurs

des oiseaux de paradis sur l’édredon

 

pour l’amour des cœurs fléchés

des roses noires pour la mort

 

pourrions vous effrayer

comme au cinéma

ou en forêt la nuit

 

pour le stress un patch de nicotine

Gatorade pour le sport

 

Nous

Nous aurons des douches neuves remplies d’alluvions et d’odeurs atroces.

Nos corps pleureront des gouttelettes de suie brune.

Tu verras comme nous serons heureux.

 
Start here: